Line Renaud

Jacqueline Enté dite Line Renaud, née le 2 juillet 1928 à Nieppe (Nord), est une chanteuse et actrice française.

Repérée lors d’un concours d’entrée au conservatoire de Lille, elle intègre l’orchestre de Radio-Lille sous le nom de Jacqueline Ray. Elle commence à travailler dans le music-hall à Paris en 1945 et décroche son premier engagement aux Folies-Belleville. Par l’intermédiaire de Josette Daydé, elle y rencontre le compositeur de chansons Loulou Gasté (1908-1995), de vingt ans plus âgé qu’elle, qui lui fait prendre un nom de scène. Elle choisit Renaud, empruntant à sa grand-mère Marguerite Renard son patronyme, en changeant une lettre. En 1947, elle enregistre Ma cabane au Canada qui reçoit le Grand Prix du disque en 1949. En 1950, elle épouse Loulou Gasté qui restera son mari jusqu’à sa mort en 1995. Elle enchaîne les succès avec des titres comme Étoile des neigesMa P’tite FolieMademoiselle from Armentières ou Le Chien dans la vitrine dont les aboiements avaient été faits par Roger Carel, comme il l’explique lors de son passage au Tribunal des flagrants délires, le .

Elle chante en 1954 au Moulin rouge, récoltant plusieurs prix cette année-là, suscitant la jalousie d’Édith Piaf. Elle part grâce à Bob Hope pour les États-Unis chanter dans des palaces de New Yorket Los Angeles, et dans l’Ed Sullivan Show. Elle chante en duo avec Dean Martin Relaxez-vous. Fin 1955, elle est la première interprète française à reprendre une chanson Rock and Roll : Tweedle Dee de Lavern Baker3. En 1959, elle devient meneuse de revue au Casino de Paris, puis elle est engagée au Dunes, un casino de Las Vegas entre 1963 et 1965. Elle chante aussi à Londres.

Fréquentant Nate Jacobson, le fondateur du Cæsars Palace de Las Vegas, son amant pendant 18 ans, elle participe par ailleurs à la création de cet hôtel-casino.

Elle présente à la télévision l’émission Line directe dans les années 1970. Dans les années 1980, elle produit le show télévisé Telle est Line sur Antenne 2, et commence une carrière au théâtre. Dans les années 1980, elle chante Le Soir avec Dalida, dont elle est une amie très proche.

Le 6 décembre 2008, elle est présidente du jury de l’élection de Miss France 2009.

Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence, et vice-présidente de l’association Sidaction. Fin 2009, elle s’associe aux critiques de Pierre Bergé contre le Téléthon.

Après trente ans d’absence, elle revient à la chanson et enregistre un nouvel album signé chez Warner Music Group et qui s’intitule Rue Washington (en référence au studio d’enregistrement Labomatic situé dans cette rue). Réalisé par Dominique Blanc-Francard, l’opus inclut deux duos, le premier avec Johnny Hallyday, Un monde merveilleux, reprise en français de What a Wonderful World, le deuxième avec Mylène Farmer, C’est pas l’heure, paroles de Mylène Farmer, musique de Laurent Boutonnat. Collaborent entre autres à ce projet, Julien Clerc, Christophe Maé, Grand Corps Malade, Marc Lavoine, Michel Delpech, Salvatore Adamo, Alain Chamfort, Gaële, Damien Robitaille, Bernard Beaupère, Jean-Karl Lucas et Émilie Satt. Le titre Les Torrents d’amour est extrait de l’album, qui se classe à la 24e place des meilleures ventes à sa sortie en novembre 2010.

Les 24 et 25 mai 2011, Line Renaud est en concert, pour la première fois de sa carrière, à l’Olympia.

En octobre 2017, elle inaugure une rue portant son nom à Las Vegas. La voie, située à proximité du mythique Strip, la gigantesque artère qui traverse la ville, permet d’accéder à une entrée secondaire du casino Ceasars Palace. La « Line Renaud Road » se trouve non loin des rues portant les noms de ses amis Frank Sinatra et Dean Martin.

Plus sur Line Renaud !