HK et Les Saltimbanks

HK et Les Saltimbanks est un groupe français de musique populaire originaire de la métropole lilloise. Ils sont particulièrement reconnu grâce à leur textes engagés traitant des luttes sociales, des inégalités et de l'environnement.

HK et les Saltimbanks est formé en 2009 sous l’impulsion de Kaddour Hadadi dit HK, d’origine algérienne, de changer de style musical et de se rapprocher de la musique du monde. HK était à ce moment l’un des deux chanteurs du Ministère des Affaires Populaires (MAP). Le groupe comprend Jeoffrey Arnone à l’accordéon, également ancien membre du MAP, Meddhy Ziouche à la mandole, Manuel Paris et Jimmy Laurent à la guitare, Sébastien Wacheux à la batterie, Éric Janson à la basse ainsi que Saïd Zarouri comme comédien. Kaddour Hadadi est le principal auteur du groupe.

Le premier album de HK et les Saltimbanks, intitulé Citoyen du monde, est sorti en 2011. Cet album comprend le titre On lâche rien utilisé lors de nombreuses manifestations en France et même au Québec lors du Printemps érable. Cet album porte bien son nom car il raconte la vie des personnes sans patrie, sans attachement, avec des sons venus de tous ces lieux.

Le 21 mai 2012, sort le second album intitulé Les temps modernes dans lequel on retrouve Flavia Coelho, Karimouche, Souad Massi et le MAP. Cet album est moins nomade, les sonorités y sont plus rock.

Le 20 avril 2015 sort le troisième album intitulé Rallumeurs d’étoiles.

Influences et positions

Le style musical d’HK et les Saltimbanks, plutôt porté sur le blues, le chaâbi ou encore le reggae, diffère de celui du MAP, plus hip-hop festif.

Le groupe écrit des textes engagés qui décrivent les dérives d’une partie de la société ; ainsi, on y retrouve des thèmes récurrents tels que l’exclusion sociale, les inégalités, la surconsommation. HK, fils d’immigré et roubaisien, a développé des idées d’utopies nomades et conté les histoires de SDF, touaregs, révolutionnaires dans le premier album intitulé Citoyen du Monde après plus de trois années de tournée, en particulier dans les festivals français. . Le groupe se considère alors comme « le petit frère de Zebda », avec lequel il a partagé la scène lors du festival Origines contrôlées en 2010.

En mars 2012, le groupe participe au titre Carnet d’échec figurant sur l’album Demain c’est quand ?du groupe Tournée Générale puis au meeting de Jean-Luc Mélenchon à la Place de la Bastille. Le candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle de 2012 avait d’ailleurs adopté comme hymne de campagne la chanson On lâche rien, également présente dans un des clips de campagnes de Philippe Poutou.