Raoul de Godewarsvelde

Raoul de Godewarsvelde, de son vrai nom Francis Albert Victor Delbarre, est un photographe et chanteur français né le 28 janvier 1928 à Lille et décédé le 14 avril 1977 à Audinghen.

Son père était photographe installé dans un quartier bien connu des Lillois depuis 1919, près de la Mairie de Lille, le quartier Saint-Sauveur. Il fut lui-même photographe officiel de la Foire Internationale de Lille. Dans sa famille on était « photographes de père en fils par tacite reconduction, maison fondée en 1919, on opère par tous les temps, même le soir ! » selon ses propres propos.

Très vite, sa forte stature (1,92 m pour 120 kg) et sa voix grave et rocailleuse (il déclara, une fois, sur les ondes de Fréquence Nord, que sa voix était due à une « laryngite de comptoir ») font de lui la vedette du groupe « Les Capenoules » (fondé en 1966 par Jack Defer) mais il déclarera toujours « Mi, j’sus n’in canteux, j’sus photographe ! » (« Moi je ne suis pas chanteur, je suis photographe »).

Il choisit alors le pseudonyme de Raoul de Godewarsvelde (Godewaersvelde étant un petit village des Flandres au nord de Lille). Bien vite, il le simplifia, en enlevant le deuxième « e » pour le rendre plus aisément prononçable.

Bien que né dans la Lille de l’hinterland, Il était très attaché à la mer et surtout à la pêche. Il achète donc une maison au Cap Gris-Nez et troque son zodiac contre un flobart. Son amour de la mer se caractérisait également par sa casquette de pêcheur qu’il ne quittait que très rarement.

Il fréquente au Cap Gris-Nez, notamment, trois grandes personnalités locales : Léonce, propriétaire de l’Hôtel-Restaurant du Cap Gris-Nez, Henri Beaugrand, le gardien du phare poète à ses heures et bien sûr Jean-Claude Darnal. Ce dernier écrira pour lui sa chanson la plus célèbre Quand la mer monte (vendue à 150 000 exemplaires), dans laquelle il évoque la vie de marin-pêcheur au Cap Gris-Nez et à l’estaminet de Léonce.

En 1975, il enregistre des chansons pour les Disques Adèle, la maison de disques, de Pierre Perret.

Le 13 avril 1977, il dédicace ses disques à Boulogne-sur-Mer et termine sa journée avec son ami Léonce. Le lendemain, vers 7 heures, le menuisier Michel Legrand d’Audinghen, découvre Raoul pendu à une poutre d’une maison en construction non loin de la sienne.

Il sera enterré quelques jours plus tard au cimetière d’Audinghen dans le Pas-de-Calais.

Plus sur Raoul de Godewarsvelde !